Mise en évidence d’une signature prédictive du rejet chronique de greffe pulmonaire
   

Investigateur Principal : Pr. Antoine Magnan, MD,

Inserm, UMR 1087 / CNRS, UMR 6291, Institut du Thorax, Nantes

 
   

Le rejet chronique (RC) représente actuellement la principale cause de décès à distance de la transplantation pulmonaire. Il affecte 30% des patients transplantés pulmonaires à 3 ans de transplantation, sans que les mécanismes mis en jeu soient clairement identifiés.

Afin d’étudier cette pathologie, la cohorte multicentrique nationale COLT a été constituée depuis 2009. Elle regroupe actuellement plus de 600 patients transplantés pulmonaires et s’appuie sur une biocollection incluant ARN sanguin et biopsies bronchiques collectés à partir de la transplantation puis tous les 6 mois pendant 5 ans.

Notre projet se propose donc d’analyser par puce à ADN et par TLDA, l’ARN et les miRNA sanguin de 200 patients transplantés avec un suivi de 3 ans post-transplantation. Les résultats seront comparés entre les patients indemnes de RC et ceux ayant développé un RC, afin de mettre en évidence des biomarqueurs précoces du RC. L’étude des transcrits et miRNA sera également réalisée dans le greffon et complétée par une étude mécanistique afin de comprendre le rôle des facteurs identifiés dans le mécanisme de RC. Enfin, l’ensemble des données sera intégré afin de modéliser un réseau de régulation transcriptionnel.

Ce projet, par l’identification de biomarqueurs précoces du RC ainsi que par l’identification de nouvelles cibles thérapeutique en transplantation pulmonaire, devrait à terme permettre une meilleure prise en charge des patients transplantés pulmonaires.

   
   
   
 
 
 Schedule of the study